Le début du béguin

Publié le 23 Août 2012

 

marguerite

Rédigé par martin singer

Publié dans #Marguerite

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> Désolée, la validation du com a effacé tout mon editing. Ce poème est donc bien un sonnet et s'écrit et se lit comme tel.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
V
<br /> La géante,<br /> <br /> <br /> Du temps que la Nature en sa verve puissante<br /> Concevait chaque jour des enfants monstrueux,<br /> J'eusse aimé vivre auprès d'une jeune géante,<br /> Comme aux pieds d'une reine un chat voluptueux.<br /> <br /> <br /> J'eusse aimé voir son corps fleurir avec son âme<br /> Et grandir librement de ses terribles jeux ;<br /> Deviner si son coeur couve une sombre flamme<br /> Aux humides brouillards qui nagent dans ses yeux ;<br /> <br /> <br /> Parcourir à loisir ses magnifiques formes ;<br /> Ramper sur le versant de ses genoux énormes,<br /> Et parfois en été, quand les soleils malsains,<br /> <br /> <br /> Lasse, la font s'étendre à travers la campagne,<br /> Dormir nonchalamment à l'ombre de ses seins,<br /> Comme un hameau paisible au pied d'une montagne.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je pense que Baudelaire aurait aimé Marguerite :D<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Super poème ! Merci Charles !<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> C'est vrai qu'il faut bien arroser les plantes après tout! <br />
Répondre
W
<br /> ahahah très bon !<br />
Répondre